Tribulations d’automne #2 : les couleurs du matin, les pensées du soir…

Ouvrir les yeux sur un ciel éclairé par le soleil levant. Couleurs de l’Automne dans un jardin luxuriant. Premiers pas dans l’herbe et la rosée. Le corps frissonne, et l’air frais matinal chatouille les joues très vite rougies. Temps ralenti. Beauté de la Vie. J’ai voulu capturer les instants précieux, remplir ma boîte à souvenirs…

Les illustrations de cet été 🌞

L’été a filé, entre les jours de canicule passés enfermée à la maison et les longues soirées griffonnées dans mes carnets, et ces heures de pluie qui n’invitaient pas à la balade. Aujourd’hui, il y a ce parfum de rentrée qui s’insunie dans le vent, le soleil se couche plus tôt et je sens mon…

Dessiner et peindre sur un vieux livre.

Au fond d’un sac, prêt à partir a la poubelle, il y avait ce vieux livre sur la vie amoureuse de Musset, ces pages jaunies et tachées par le temps. Un livre mourant. Il ne me serait jamais venu à l’esprit auparavant de corner un livre, préférant l’utilisation d’un marque-page. Alors décider d’écrire dessus ?…

Lancement de mon compte CREATOR sur PATREON

Il est toujours difficile de trouver les premiers mots d’un article ; et d’ailleurs,pourquoi ? Les mots ne manquent, notre langue est si riche, truffée de petits pièges qui font sourire quand on en comprend la nuance et la subtilité. Personnellement, qu’il s’agisse de la langue de Molière ou de celle de Shakespeare, mon coeur…

UNE AFFICHE POUR SE SOUVENIR DES BEAUX JOURS.

Le 16 août 2018, une démarche administrative nous déclarait pacsés : un pas de plus dans une vie à deux. Derrière les morceaux de papier émargés et signés, derrière la procédure, il y a toutes nos premières fois timides – premier regard, premier sourire, premiers mots, première gêne, premier rire, premières mains qui se frôlent,…

Une affiche pour Maman.

Pour la Fête des Mères, ce jour-là qui les célèbre, qui fait d’elles une personne spéciale. Maman, la seule et l’unique. Ce petit bout de femme qui porte le monde et qui donne la Vie, dans un tourbillon de douleurs et de joie. Et pour tous les autres jours, passé-présent-futur, quand Maman veille sur chacun…

Cette absence, au creux de mon ventre.

Cher journal, Je t’écris comme si tu te tenais devant moi, une vraie personne, une amie qui tend une oreille attentive et une main tendre. Il y a ces douleurs qui me font grimacer, ces douleurs physiques que j’essaie de taire tant que je le peux. Aujourd’hui je me tords de douleur dans le noir…