Tribulations de confinement

BLOG

J’aimerais écrire davantage. Si ce n’est plus régulièrement. Je me souviens de ces heures passées devant mon écran à noircir des pages et des pages des émois de mon coeur de jeune adulte, quand l’amour rimait avec impossible et interdit. Il faut croire que de la souffrance et de l’impatience de revoir celui que j’aimais alors, je tirais une inspiration débordante !

Aujourd’hui, la vie n’est plus la même et partout on entend que ce ne sera plus jamais pareil. On s’y attend, et même, on l’espère. Et si vivre en confinement implique un juste retour à l’essentiel, il met aussi les nerfs et la patience à rudes épreuves. Les jours commencent à se ressembler, et j’oscille entre levers aux premiers miaulements d’un chat affaibli par la maladie entre matinées passées sous la couette par manque d’envie.

Manque d’inspiration ? Non ! Loin de là. Entre deux séries de vidéos à produire pour Youtube dans la quête d’un nombre grandissant d’abonnés afin d’un jour monétiser la chaîne, et les motifs dessinés et répétés sur du papier, les quelques photographies prises ici et là des plats cuisinés et des quelques fleurs croisées pendant les balades du chien, il est sûr que la créativité prend une place majeure dans mon/notre quotidien.

J’ai pourtant dans le coeur, si je me laisse aller aux émotions qui traversent les pensées, une pointe de mélancolie : le temps passe sans qu’un bébé ne s’installe au creux de mon ventre et je ressens parfois cette absence comme un crève-coeur. Pour que quelques minutes plus tard, mon amoureux ouvre ses bras et me rassure, pour que la force de l’amour fasse renaître encore et toujours un peu d’espoir en moi. Face aux douleurs qui m’assaillent et me vident de toute énergie, j’ai parfois du mal à garder un sentiment de bienveillance envers ce corps que j’aimerais différent. Et pourtant…. Il est le témoignage changeant, vivant, de mon passé, la force de mon présent, la sérénité de mon avenir.

Alors quand j’y pense, je me saisis de la plume et je note sur un carnet aux pages marquées de lignes fines ma gratitude pour ce que la Vie offre de beau. J’ouvre mon coeur à Dieu qui sait lire au plus profond de moi et qui exaucera mes prières au bon moment. Je me tourne vers l’Univers à qui je décris mes désirs et j’cris les promesses des jours futurs.